Que veut-dire le terme : dripper ?

Pour ceux qui débutent tout juste dans le vapotage, ces dispositifs appelés drippers vont surprendre. En effet, ce sont des atomiseurs sans réservoir, ce qui peut soulever des interrogations quant à leur utilité au premier abord. Il faut pourtant savoir que le dripper ou Rebuildable Dripping Atomizer est reconstructible.  Il diffère des autres appareils et se décline en plusieurs variétés pour satisfaire tout type de vape.

Dripper : un atomiseur dépourvu de réservoir

Le dripper en vapotage possède le même principe de fonctionnement que tout autre atomiseur reconstructible. En effet, comme ses homologues, il fonctionne à partir d’une résistance en contact avec l’e-liquide, d’où la vaporisation. La seule différence est qu’il ne dispose pas de réservoir.

Ainsi, pour l’alimentation de la résistance en liquide de vapotage, vous devrez rajouter la substance au compte-goutte. C’est justement de ce principe que le dispositif tire son nom en anglais. Pour certains vapoteurs, cela peut poser des contraintes, mais ce système n’est pas dépourvu d’avantages. En effet, il existe des drippers orientés vapeur, munis d’un imposant plateau de montage qui permet la création de résistances de faibles valeurs, mais offrant une importante arrivée d’air pour de la vape aérienne.

Dripper : pour des saveurs mieux restituées

Exempt de réservoir, le dripper en vapotage permet de positionner la résistance juste sous l’embout buccal de l’atomiseur. Lorsque la résistance chauffe, la vapeur créée va donc être inhalée directement par le vapoteur. Il en résulte que les arômes ne subissent pas de détérioration jusqu’à l’arrivée dans la bouche.  La sensation est donc immédiate, avec une saveur intense. C’est pourquoi les drippers sont à privilégier pour mieux ressentir le goût des liquides. Cependant, pour associer grande quantité de vapeur et saveur, il faut choisir un appareil à aération importante. Un dripper orienté saveur aura un plateau de montage réduit, avec un moindre flux d’air pour conserver tous les arômes de manière optimale.

Cas des « Rebuildable Dripping Tank Atomizer »

Pour permettre aux utilisateurs de bénéficier du dispositif parfait, les fabricants proposent désormais des atomiseurs dits RDTA (Rebuildable Dripping Tank Atomizer), des modèles hybrides. Ils peuvent être décrits comme des versions de dripper en vapotage avec réservoir, dont certains sont amovibles. Cela permet de disposer de deux types d’appareils en un. Ce genre d’atomiseur permet à la fois de restituer des saveurs comme lorsqu’on utilise un dripper, mais le confort est celui  d’un appareil à tank. Dans ce cas, le réservoir est placé sous le plateau de montage des résistances. L’objectif est de conserver une distance acceptable entre l’embout buccal et la résistance, en ayant une provision d’e-liquide.

Les principales caractéristiques d’un RDTA sont la présence de deux bobines, la localisation du pont et l’absence de système de cloche et de cheminée.

Comment vapoter sans tousser ?
Pour débuter, quelle cigarette électronique choisir ?